EDITO  BIEN-ÊTRE

"Gestion du stress au Travail"

“Avant de Combattre un ennemi, commençons  par mieux le connaître. Cela permettra de savoir si l'on ne se trompe pas sur la nature de l'ennemi.”

 

Pour certaines  personnes  partir au travail résonne comme un certain retour aux sources primitives, à une époque ancestrale ou l’homme  partait en groupe chasser le gibier (à défaut de clients)  sauf qu'en cette période, les hommes savaient tous pourquoi ils se levaient le matin .et cela change toute la donne, car donner un sens à un acte constitue le vrai premier moteur.

 

Aujourd’hui ,  on vous en demande beaucoup au Travail et de plus en plus... Productivité accrue, respect des indicateurs, respect des délais ... ces fameuses échéances "deadlines" qui au passage portent bien leur nom.

 

Les répercussions du stress sur notre physique et sur notre psychisme sont inévitables mais heureusement non inéluctables.

Le postulat de base étant déjà de bien comprendre de quoi on parle … qu'est ce que le stress?

A force d'en entendre parler partout, stress par ci stress par là, il est très aisé de croire qu'on le connaît bien celui la. Surtout quand il nous accompagne main dans la main tous les jours au travail... ( grrrrrr....tu vas me lâcher oui....oust  !!!!).

 

A l'aube de l'humanité le stress était cette énergie réactive, un stimuli agissant sur notre propre instinct de survie. Une étincelle de vie nous permettant aujourd’hui de pouvoir en discuter ensemble...( merci le stress tu nous as tous  sauvé la vie :)  ).... En résumé, un truc sympa quoi ….

 

Bon à cette époque, on se battait  contre Monsieur OURS BRUN affamé «  australopithequovore» et hyper énervé. Il fallait sauver notre peau ou tenter de dérober la sienne ( et oui les hivers étaient rudes en cette période dans la grotte , la goutte au nez ,  ça CAILLAIT sévère …. enfin à ce que l'on m'a dit ;)  !!).

 

Aujourd'hui...beee cela a VRAIMENT  bien changé.

Et bien oui,  on se bat contre un Monsieur "BROCHON", pâlichon, affamé,«  sapiensovore »  et ultra énervé car le dossier "TRUCMUCHE" n'est pas encore prêt ou parce que les ventes prévisionnelles ne sont pas encore au rendez-vous.

 

Les conséquences de ces deux affrontements sont a priori et raisonnablement pensé bien différentes ; La vie ou la mort à l’époque où Lucie se grattait la tête pendant qu'Ours brun lui montrait ses éclatantes incisives.

Mais qu'en est-il vraiment de nos jours ? Et pour vous  plus particulièrement ?Comment le ressentez-vous?  Quelle est l' échelle de votre combat ? A quel niveau avez vous placé le curseur de vos limites? Comment vous percevez-vous et comment appréhendez vous votre environnement de travail  ?

Ce dernier est-il aussi hostile que cela pour que votre corps vous fasse des signes (he ho toc toc je suis la  !!!!) ou pas de signes même ( ce qui , parfois, s’avère être plus embêtant et plus grave .. ).

 

La résultante du stress, négative ou positive (oui , oui positive aussi..tant qu'il y a une réaction c'est qu'il y a de la vie ;) , réside essentiellement dans la façon dont notre esprit et a fortiori , notre corps, traitent et perçoivent l'information.

 

Ainsi votre niveau de stress reflète le résultat du décalage entre votre propre Perception de vos Capacités et ce qui vous a demandé d'accomplir c'est à dire les ressources et les efforts que vous allez devoir déployer pour mener à bien le Travail demandé....

 

STRESS = (T - C ) P

 

T= Travail     C= Capacité    P= Perception

 

En gros le stress ne vaut pas simplement vos Capacités ( attribuons une valeur équivalente à 10 )  soustrait du Travail à accomplir  ( valeur 10 aussi ) = 0 = situation de stress à 0 =  zone relative de confort

 

CAPACITES – TRAVAIL  =  NIVEAU de Stress = C10 – T10 = 0 STRESS= Confort

 

Mais à cela il faut y ajouter la variable subjective de vos propres Perceptions de capacité et de même la perception propre de l'ampleur du Travail . La variable P …. qui fait toute la différence … On pourrait alors se demander ,à juste titre, si la CONFIANCE ne serait-elle pas  l'antidote miracle au stress  ?

 

Prenons le cas d'un homme en hyperconfiance «  M.JESAITOU  »  :

 

ici le cas toujours la même valeur objective de 10 pour les Capacités et valeur 10 Travail Dans ce cas  la variable Perception va venir amplifier les CAPACITES et ATTENUER la vison TRAVAIL , d’où un faible niveau de stress immédiat.

 

Niveau Stress = CxP – TxP = C=10x2 = C20 et  T= 10/2 = T5 = C20 – T5 = C+15 = STRESS -15

 

M.JESAITOU sent qu'il a largement les capacités par rapport au Travail demandé , il est en Zone d'hyperconfort avec un niveau de stress à -15 … Il se dit  :

«  C'est tout il y a rien d'autres à faire  ???  » attention à terme ce sentiment de surcapacité par rapport au  Travail pourrait lui aussi engendrer un stress .

«  Non mais attend je n'en peux plus de mon travail ...je m’embête au travail , mes heures sont interminables ….  !!! pourquoi me fait on ça à MOI !!  »

c'est le fameux BORE-OUT qui s'installe ( le syndrome d’épuisement professionnel par l'ennui ).

 

A contrario , prenons maintenant une personne en hypoconfiance

 «   M. CHAVAPALFAIRE  »... même scenario  ; Capacité objective niveau 10 et Travail  niveau 10 que l'on va pondérer avec la variable subjective  P ( Perception propre)

 

C10/2 = C5  ( notre propre vison de nos Capacités divisée par moitie )

T10x2 = T20  ( notre vision du Travail demandé est amplifiée par deux)  

 

C5-T20= C -15 =  donc niveau de stress à + 15

zone d’inconfort total , stress au maximum

 

M.CHAVAPALFAIRE voit face à lui un “Goliath” de labeur face à son “David” de capacité , il est mal ..très mal... alors qu'il n'a peut être juste qu' à changer son filtre de Perception... Mais... çà c'est une autre histoire.... De ce fait on pourrait se demander si  le stress est vraiment ou non l'ennemi à combattre ? N’y aurait -il pas , plus en amont , d’autres paramètres à sonder pour le décryptage et la juste évaluation de votre niveau de stress ?

 

Rendez- vous dans notre prochain EDITO Bien-etre, pour voir de plus près comment changer ce Filtre et mieux appréhender ce stress . En effet, de quel coté du miroir êtes-vous? Ou plus précisément, de quel coté du miroir avez vous choisi de refléter ?  

 

A bientot Zenvita bien-etre

CABINET ZENVITA

11, rue du pic du mégal

31240 l'Union

 

LES HORAIRES

Du lundi au samedi 

9h00 - 19h00

ME CONTACTER

zenvitabe@gmail.com

P: 06 26 22 19 10

Zenvita © 2016

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon